Accueil

Esperanza est le fruit de notre cheminement. Souffrant depuis 5 ans de ne pas avoir d’enfant, nous sommes passés par de nombreux stades : le déni, la révolte, la colère, le désespoir. Nous avons pleuré, beaucoup. Un jour, nous en avons eu assez de vivre dans une salle d’attente, attendant avec obsession le jour où nous pourrions en n être parents.

Nous nous sommes redit à quel point nous nous aimons et que nous serions toujours heureux à deux, quoi qu’il arrive. Alors, tout en continuant d’attendre et d’espérer, nous avons choisi de vivre chaque jour le plus intensément possible. Pour autant, nous faisons aussi l’expérience d’une solitude importante. Dans notre entou- rage, beaucoup ont des enfants et nous sentons un décalage croître : nous n’avons plus les mêmes rythmes, les mêmes priorités, les mêmes manières d’envisager nos quotidiens et l’avenir.

Les tabous, maladresses voire incompréhensions face à notre souffrance et parfois notre choix de ne pas aller vers des parcours de Procréation Médicalement Assistée rendent cette souffrance plus vive. Nous-mêmes, fragilisés par cette épreuve, pouvons être davantage susceptibles. Nous faisons aussi le constat avec une certaine tristesse qu’il y a peu de propositions dans l’Eglise pour accompagner les couples comme nous. C’est pour cela que nous avons créé Esperanza.

Joséphine et Olivier

Pour qui ?

Pour tous les couples qui souffrent de l’attente d’un enfant et qui font le choix de suivre (ou de revenir à) l’enseignement de l’Eglise, tel qu’énoncé dans Donum Vitae

Pourquoi ?

Pour se sentir moins seuls dans cette épreuve. Pour être encouragés, consolés, sou- tenus dans nos choix. Pour vivre intensément l’aujourd’hui, en faisant le plein d’espérance et de joie. Pour reprendre le quotidien avec un élan nouveau et repartir convaincus que notre couple porte du fruit, déjà aujourd’hui.

À propos

Esperanza

Ce projet s’appelle Esperanza. Ce nom vient du verbe espagnol « esperar » qui peut avoir 3 signications :

  • Attendre (au sens d’attendre passivement son bus ou à la caisse d’un supermarché)
  • Espérer (l’attente active)
  • L’attente d’un enfant.

En effet, nous voulons avec ce projet, nous encourager à passer d’une attente subie, non choisie et lourde à porter à l’Espérance, qui ne déçoit pas (cf. Rm 5.5).

Nous sommes conscients que chaque couple est unique et que nous n’en sommes pas tous au même « stade »; nous n’avons pas les mêmes résultats médicaux, ni les mêmes besoins et attentes. Pour autant, nous nous sommes demandé ce que nous pourrions imaginer pour nous soutenir entre couples en attente d’enfant, pour nous encourager, nous aider à tenir bon et à avancer, à espérer malgré tout et vivre pleinement l’aujourd’hui.

Contact